nos symboles

La Colonne de la Déesse

 

La colonne de la Déesse rappelle le siège de 1792 qui, avec la bataille de Valmy, sauva la République française.

 

La convention décréta que lille avait bien mérité de la Patrie. Cela valut à la ville d’être décorée de la Légion d’Honneur en 1900.

La Citadelle Vauban de Lille

 

La Citadelle Vauban de Lille rappelle le passé militaire glorieux de la Ville de Lille. Aujourd’hui, la Reine des citadelles accueille le Corps de réaction rapide France (CRR FR).

Genèse

Créée en janvier 2009 sous l’égide de la municipalité de Lille, la Mission Lille Eurométropole Défense Sécurité (MLEDS) a pour vocation de contribuer au rayonnement national et européen de la Ville de Lille, et plus largement de la Région Hauts de France, en matière de défense et de sécurité nationale, européenne et internationale.

 

Les actions de la MLEDS répondent à différents objectifs :

 

  • Des  actions de sensibilisation auprès de la population étudiante en particulier, mais également du grand public.

 

  • Des actions de formation avec les communautés militaires, universitaires et économiques.

 

  • Les partenariats avec les centres de recherche dans les domaines de la défense et de la sécurité afin de créer un réseau permettant l’essor et la diversification de nos actions.

 

  • L’accueil de congrès et de colloques autour de nos domaines d’études afin de promouvoir la place de la ville de Lille comme centre de réflexion sur les sujets de défense.

 

  • Le rôle de facilitateur dans le dialogue entre les militaires et la municipalité lilloise.

 

Aussi la MLEDS mène une action novatrice auprès des étudiants trop souvent mal informés des problématiques de défense et de sécurité, alors qu’ils constituent le vivier des responsables de demain dans notre société. Nous considérons qu’il faut les intéresser, quel que soit leur secteur d’études et d’activité professionnelle future, à des questions qui conditionneront leur existence de par l’impact qu’ont les relations internationales dans un contexte de globalisation.

 

C’est la réception des officiers de l’OTAN à l’Hôtel de ville de Lille, le 21 octobre 2008, qui a véritablement lancé la MLEDS.

 

éthique

L’engagement , dans la mission, des grands commandements et des universités, profite à la population de Lille, de l’agglomération et de l’Eurométropole. Dans ce contexte, l’action de sensibilisation conduite ne correspond en aucune façon à une éventuelle démarche de recrutement au profit de ces institutions ou de publicité à des fins autres que celle de l’intérêt général.

 

Rassemblant des institutions et personnalités de tous horizons, la MLEDS s’interdit d’interférer avec les responsabilités propres à chacun des acteurs. Il leur est cependant demandé de bien vouloir, lorsqu’elles prennent des initiatives ou organisent des activités pouvant concourir à l’ambition générale de la MLEDS, d’en informer le chargé de mission et le cas échéant proposer de placer ces activités dans le plan d’action au titre des contributions spécifiques au projet global.

La MLEDS prétend uniquement à un rôle d’information et de diffusion des connaissances sur ces thèmes de réflexion, et ce, dans le souci assuré d’une neutralité politique. Les débats qu’elle organise correspondent uniquement à des thèmes d’actualité et rapprochent des intervenants reconnus dans leurs domaines.

 

Ainsi la MLEDS respecte la neutralité politique due aux périodes électorales.

 

Afin d’éviter tout débordement, certaines manifestations ont pu être annulées (Café-défense sur la réalité du terrorisme en France du 27 octobre 2010) ou du moins ont vu leur accès restreint (accès uniquement sur invitation à l’exemple du Café-défense sur l’Iran du 19 octobre 2012, ou de la conférence sur le Liban le 10 mars 2010).

 

Enfin, toujours dans un souci qualitatif, certaines des manifestations de la MLEDS, notamment le colloque des « Ateliers de la Citadelle » sont soumises à la règle de Chatham House qui assure la confidentialité des informations échangées.

 

notre bureau

Depuis sa création, le bureau de la MLEDS est chargé d’assurer la continuité de la mission qui lui a été confiée dans le respect des principes fondateurs et conformément au programme municipal. Avec le Comité de pilotage, il assure la cohérence de l’ensemble de ses travaux.

 

Composé d’un agent titulaire, Directeur de la Mission, d’un chargé de mission issu d’une formation universitaire en relations internationales, coordonnant les équipes et d’un agent spécialisé sur les questions techniques d’infographie et d’informatique, l’équipe située à l’hôtel de Ville de Lille est hiérarchiquement rattachée au Directeur général des services. Le Directeur fait le lien entre les instances de la MLEDS et la municipalité. Le coordinateur exécutif est le garant de la mise en œuvre des objectifs validés par le Comité de pilotage. A cet effet, il rendra compte à sa hiérarchie des avancées et des difficultés éventuellement rencontrées. Il s’assure de la participation de chacune des instances de la MLEDS et facilite la circulation de l’information relative aux différents projets.

 

Le bureau propose toutes les mesures et actions permettant un meilleur fonctionnement de la MLEDS ainsi qu’un plan d’action annuel qu’il soumet au Directeur général des services de la Ville de Lille et au Comité de pilotage. Par souci d’efficacité, le bureau peut associer à ses travaux toute personne ou organisme dont les compétences seraient utiles aux sujets traités.

 

Notre CONSEIL

SCIENTIFIQUE

Le Conseil scientifique est une structure flexible rassemblant les personnalités et experts du monde de la Défense et/ou des relations internationales. Ils forment le réseau de la MLEDS et ont pour vocation d’être force de propositions informelle et consultative.

Cette instance informelle, consultative garantit la qualité de nos manifestations grâce au réseau d’experts reconnus. Il est notre vigilance scientifique. Inversement la MLEDS se nourrit des actions menées par les membres du réseau et leur apporte son soutien.

 

Il permet ainsi de placer les débats à un haut niveau d’expertise et de réflexion toujours actualisé et de profiter d’éclairages scientifiques divers.

 

Notre COMITé

DE PILOTAGE

Le Comité de Pilotage (COPIL) est l’instance de réflexion de la MLEDS quant à l’élaboration de son soutien annuel et son développement. Il est placé sous la présidence d’honneur de Madame la maire de Lille, et était jusqu’en 2014 animé par un officier général.

Il est constitué de représentants de la municipalité, des commandeurs en charge des grands commandements lillois, des présidents d’universités et des grandes écoles implantées dans l’Eurométropole, des décideurs socio‑économiques qui se réunissent annuellement afin de définir les orientations et impulsions des travaux de la Mission et faciliter leur exécution.

 

Notre COLLÈGE

Étudiant

Le Collège étudiant de la Mission Lille Eurométropole Défense Sécurité réunit à chaque rentrée universitaire des étudiants volontaires de toutes les universités et grandes écoles de l’eurométropole de tous niveaux. Il a pour vocation de réunir des étudiants intéressés par les questions de sécurité, de défense et de relations internationales, désireux d’approfondir leurs connaissances et de connaître davantage la place militaire lilloise et ses instances.

 

Les étudiants du Collège étudiant se retrouvent tout au long de l’année universitaire autour de différentes activités : journées d’études, visites de sites, animation de Cafés-défense….

 

Depuis 2012, les étudiants membres du Collège étudiant désireux d’approfondir leur expérience peuvent participer à l’élaboration d’un Café-défense spécial étudiants. Après avoir choisi leur sujet, ils se réunissent régulièrement en groupe de travail afin d’organiser et de construire leur intervention et de présenter au public une prestation de qualité.

 

Notre but est d’offrir aux étudiants une opportunité d’expression et d’exposer leurs connaissances en dehors des traditionnels exposés universitaires réalisés au sein de leur promotion. Inversement, nous souhaitons démontrer que les étudiants des universités et grandes écoles, futurs décideurs ont acquis et sont capables d’un sens critique pointu et pertinent en dehors des simples lectures médiatiques des relations internationales.

 

Meme si solliciter les étudiants en plus de leur programme univerisitaire n’est pas chose aisée, nous sommes parvenus par l’instauration d’une réelle relation de confiance,à trouver un écho très positif au sein de la communauté étudiante lilloise. Nos échanges avec les membres du Collège étudiant sont basés sur un partenariat « win‑win ». Ils sont nos vecteurs de communication au sein de la population étudiante et nous tentons de leur apporter un maximum d’outils afin de faciliter leurs démarches vers le monde professionnel.

 

Répartition des Etudiants par saison

Total des Etudiants depuis 2009

« J’ai découvert la MLEDS et son Collège étudiant pendant ma première année de Master lors d’un Café-défense dans mon université. J’ai pu rencontrer d’autres étudiants des autres écoles et universités lilloises également intéressés par les Relations Internationales. Nous avons pu échanger sur nos parcours, nos expériences ou nos envies professionnelles.

 

La MLEDS nous a permis également de participer à notre propre Café-défense. On nous a fait confiance pour participer en tant qu’intervenants sur le sujet de notre choix. Nous avons été encadrés, guidés par l’équipe de la MLEDS. Ce travail a été réalisé dans le respect de nos obligations étudiantes, ce qui était particulièrement plaisant. Et puis, la participation au Collège étudiant nous a permis de découvrir les professionnels de la place lilloise. Ainsi j’ai pu décrocher un stage au sein du Corps de Réaction Rapide‑France (CRR‑FR). »

 

Mathieu, Master 1 : Droit public, Université Catholique de Lille.

 

« Intéressée par les questions européennes et les thématiques de sécurité et de défense, c’est par hasard que j’ai lu une affiche pour une conférence sur un Café-défense portant sur les sociétés militaires privées. Je me suis donc rendue à l’Université Catholique de Lille qui accueillait l’événement. Là, ce sont deux heures qui se sont écoulées sans que je m’en aperçoive. Les intervenants sont passionnants : officiers revenant de mission, juristes et politistes de l’Eurométropole. J’ai continué d’assister avec assiduité à ces rendez‑vous : conférences, Cafés-défense, « Ateliers de la citadelle ». Puis, j’ai réalisé que je pouvais participer à ces évènements à mon niveau en tant qu’étudiante.

 

Le Collège étudiant de la MLEDS m’a permis de rencontrer des étudiants d’autres horizons que le Droit et Science po. Cette rencontre entre différentes spécialités des sciences sociales nous a permis d’aborder de manière variée les thématiques de la défense et de la sécurité, selon les axes d’études des formations de chacun.

 

Ensuite, pour approfondir le sujet d’études choisi, des visites et rencontres avec le personnel des états‑majors de la région sont organisées. Cela est une parfaite sensibilisation aux enjeux contemporains rencontrés par les différents services de la sécurité et de la défense.

 

Enfin, cette expérience m’a également permis de prendre la juste mesure des moyens qu’il faut mettre en œuvre pour organiser de tels évènements : les ressources humaines et techniques à mobiliser, sans quoi on ne se rencontrerait pas. »

 

Mathilde, Master 2 : Justice pénale internationale, Lille 2.